Secundo accédant : comment revendre votre bien immobilier ?

Secundo accédant : comment revendre votre bien immobilier ?

Votre nouveau travail se trouve à l’autre bout de la ville ? Votre maison est devenue trop petite ? Ou peut-être trop grande maintenant que les enfants sont partis ? A chaque étape de la vie, vos besoins changent. Et parfois, il faut savoir dire au revoir à la maison qui vous a rendu si heureux pour faire place à une nouvelle aventure. Comment procéder lorsque vous souhaitez revendre votre maison pour en acheter une nouvelle ? Découvrez ici toutes nos réponses.

Les frais liés à la revente immobilière
La revente de votre bien n’est pas sans frais. Avant de partir, il est important d’être prévoyant. En effet, lors de la revente de votre bien immobilier, il faudra prévoir, entre autres, la commission de l’agent immobilier, les frais de diagnostics, les frais de notaire, les impôts sur les plus-values, la TVA immobilière, ainsi que les éventuels travaux à charge du vendeur.

Travaux nécessaires
Un petit plus peut parfois ajouter une valeur non-négligeable à votre maison. Vous ne remarquez probablement plus les petits défauts qui font partie de votre quotidien. Il y a, pourtant, de grande chances pour que l’acheteur, lui, les remarque. Repeindre votre cuisine, changer le papier peint de votre entrée ou remplacer le carreau de carrelage abîmé dans votre salle de bain peut, à votre grand avantage, changer totalement l’aspect de votre pièce.

Acheter un nouveau bien avant la revente de votre bien actuel
Vous détenez actuellement un bien à Bordeaux, mais avez décidé d’effectuer un achat immobilier à Cognac ? Peu importe la raison, il est parfois plus facile de trouver le bien de ses rêves que de ne le revendre. Si vous vous trouvez dans cette situation, sachez que des solutions existent. La banque pourra, notamment, vous proposer un prêt-relais qui vous permettra d’obtenir un prêt pour votre nouveau bien tout en garantissant des mensualités supportables pour l’acheteur. Le prêt-relais se limite, toutefois, à 24 mois maximum.